L’Arche aujourd’hui, qu’est-ce que c’est ?

La Communauté de l’Arche, c’est en premier lieu une communauté internationale de plusieurs centaines de personnes, unies par la non-violence comme outil de transformation personnelle et collective. Loin d’être marquée par une homogénéité de pensées ou d’expériences, l’Arche est au contraire un creuset où chaque personne est touchée dans son individualité par le puissant message de la non-violence, notion spirituelle millénaire qui dépasse les quelques techniques à laquelle elle est parfois réduite.

Chaque pays, chaque époque et chaque communauté de l’Arche s’est approprié à sa façon ce message, popularisé par Gandhi et repris en Europe par Lanza del Vasto, en fonction de son contexte politique et social.

Aujourd’hui, si certains membres de l’Arche vivent en maison communautaire, la plupart vivent insérés dans leur ville, village ou quartier, tout en gardant l’esprit du « vivre ensemble » caractéristique de la Communauté.

L’Arche est donc avant tout une mosaïque colorée d’expériences de vie, d’histoires de fêtes et de luttes, une recherche active de spiritualité et de sens, et un maillage dense de relations fraternelles.

Et plus concrètement ?

Historiquement née en France, l’Arche est aujourd’hui présente à des degrés divers dans 11 pays d’Europe et d’Amérique : France, Espagne, Italie, Allemagne, Suisse, Belgique, Grèce, Mexique, Argentine, Brésil et Equateur.

Chaque pays a trouvé sa propre couleur pour faire vivre l’Arche : au Brésil c’est un groupe jeune qui s’organise joyeusement, au Mexique ce sont des familles et des célibataires en lutte contre la corruption et la criminalité rampante, en France ce sont entre autres des communautés qui voient passer toute l’année un grand nombre de bénévoles.

Pour être plus efficace et garder le lien malgré les distances, l’Arche s’est structurée : elle a confié pour 7 ans à un conseil international et à sa responsable générale le soin de la coordination et du renforcement des relations entre les pays, et dispose à l’échelle nationale d’une structure propre à chaque pays ou groupe linguistique. Elle est aussi présente à travers de petits groupes régionaux où l’on se retrouve régulièrement pour partager des moments militants, festifs, artistiques et spirituels.

Actuellement il y a deux maisons communautaires en France, une en Suisse, une autre en Allemagne , un groupe communautaire en France et deux projets de création de communauté, un en France et un au Brésil.

Quelles sont ses prises de position ?

La Communauté de l’Arche a été précurseur sur des sujets qui sont devenus essentiels pour notre société :

- La culture du vivre ensemble: par ses choix de vie en communauté, l’Arche a développé une grande expérience des relations interpersonnelles et de la gouvernance collective ;

- La non-violence, qui se traduit par un engagement fort, au quotidien et au travers d’actions ponctuelles, en faveur du respect de la personne et du vivant et de la recherche de la paix en soi et hors de soi.

- la transformation personnelle et le cheminement spirituel, premier pas dans l’avènement d’une transformation sociétale. L’Arche respecte les choix de chacun tout en choisissant de nourrir une spiritualité commune au quotidien.

- La simplification de vie, véritable prise de responsabilité face à une société de consommation destructrice, et la recherche de réponses à la crise écologique avec la pratique de l’agriculture biologique, la traction animale pour certains, les circuits courts, le végétarisme et la mutualisation des biens.

- La cohérence, ou unité de vie, entre nos pensées et nos actes, en essayant de vivre hors du morcellement et de la dispersion de notre époque, et en faisant attention à satisfaire toutes les dimensions de l’être humain : corps, psyché et esprit.

D’une génération à l’autre, l’Arche en perpétuelle évolution

Créée il y a 70 ans, l’Arche a fait énormément de chemin depuis ses débuts. Son histoire riche et tumultueuse est une source de souvenirs émus pour les anciens et une invitation à l’humilité pour les plus jeunes.

Aujourd’hui, l’Arche est marquée par une forte dimension intergénérationnelle, avec un profond désir d’interpeller les jeunes adultes et les familles en quête de sens.

Ses communautés sont des lieux privilégiés pour vivre la non-violence ensemble, au quotidien, et découvrir la vie communautaire lors d’un stage d’une ou deux semaines.

Par ailleurs, la maison communautaire de Saint Antoine (Isère) a mis en place la FÈVE, une formation au vivre-ensemble destinée aux personnes intéressées par la création de lieux collectifs. Cette formation répartie sur 10 mois comporte des modules sur la connaissance de soi, la gestion des conflits, la communication non violente, la prise de décision, etc.

Le groupe communautaire de La Borie Noble organise aussi des rencontres internationales de jeunes dans le cadre du projet européen Erasmus+.

L’Arche organise régulièrement des université d'été, et prépare pour 2021 un « Festival du changement » dans le groupe Sud-Méditerranée sur les thèmes de la désobéissance civile, la défense du vivant, et les défis climatique et écologique.

En Grèce, une équipe de l’Arche a aussi fondé une école d’apprentissage de la relation (School of All Relations) pour de jeunes adultes, qui expérimentent une vie communautaire pendant 6 mois et suivent des formations diverses.

 

Espace membres